On le sait, parler anglais aujourd’hui devient incontournable. L’anglais est omniprésent. Il est partout, sur les réseaux, dans les contenus de formations, dans les échanges, les conférences en ligne, les articles de presse internationale, Tedx, présentations, débats, culture, les séries, les interviews, les séminaires et conventions, les entreprises de plus en plus tournées vers l’international… La pénétration internet est considérable. Plus d’1,5 milliard de personnes parlent et comprennent l’anglais. Les avantages sont multiples et la liste continue de s’allonger. Depuis la crise que nous vivons, nous avons dû nous adapter, repenser notre mode de fonctionnement, trouver de nouvelles opportunités, créer de nouveaux liens, de nouvelles connexions, élargir nos champs d’action et de prospection, s’enrichir et évoluer grâce aux formations en ligne… et maîtriser l’anglais est devenu une « urgence » à traiter !

Comment faire la différence grâce à l’anglais ?

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde en mouvance, en transformation, un monde global dans lequel la langue des échanges est l’anglais. Nous sommes tous interconnectés et si l’on doit apprendre une seule langue étrangère, c’est bien l’anglais qui fera le job ! Que l’on recherche un poste à l’international ou pas, que l’on ait besoin de l’anglais dans son travail ou pas, il est de bon ton de pouvoir mettre sur son cv « anglais courant ». Il n’y a pas si longtemps, c’était un moyen de se démarquer, maintenant c’est devenu un critère tellement « évident » ! En 2021, si l’on ne parle pas anglais, cela paraît presque bizarre, tellement l’anglais est tout autour de nous. Et si ce n’est pour le travail, l’anglais permet aussi de voyager : D’un pays à l’autre, oui, mais aussi par le biais de la musique, de la cinématographie, de la littérature, et d’internet.

Parler anglais offre un potentiel énorme, souvent sous-estimé. Tel Harry Potter et sa baguette magique, posséder ce « pouvoir » apporte une vraie valeur ajoutée, une autre dimension, un autre ressenti, la sensation réelle d’accéder à plus grand que soi ! Certains parlent de transformation, car parler et comprendre l’anglais fait naître de réelles opportunités, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. On n’imagine pas à quel point les rencontres, les échanges, les situations peuvent prendre une toute autre tournure lorsqu’on y est connecté directement avec confiance et aisance.

Imaginez-vous observer le monde avec un tout autre regard, un autre état d’esprit, une autre manière de penser ! Pouvoir voyager librement sans la barrière de la langue, ou tout au moins, pouvoir échanger et profiter pleinement des richesses de chaque rencontre, optimiser les échanges et profiter du bénéfice que l’on peut en tirer.

Apprendre l’anglais et miser sur l’avenir

La prise de conscience est révélée lorsque l’on s’y plonge. Quand est habitué à faire SANS, on ne sait pas ce que l’on manque, évidemment. On ne sait pas que notre cerveau est « adaptable, modulable », que rien n’est figé, quel que soit l’âge. Qu’il est possible d’apprendre, de manière très ludique et y prendre du plaisir. Non, on pense que c’est voué à l’échec, qu’on aurait dû apprendre l’anglais plus tôt, en tout cas, apprendre mieux, être plus sérieux, s’accrocher ! Mais une langue ne s’apprend pas dans la douleur, d’ailleurs rien n’est optimisé dans la douleur s’il n’y a pas une part de PLAISIR, et au bout la SATISFACTION !

Parler anglais c’est bâtir des ponts entre les peuples, comprendre les cultures, découvrir les merveilles du monde, partager des moments d’échange avec des étrangers, enrichir ses connaissances et créer de nouvelles voies de développement. C’est également un excellent exercice pour développer de nouvelles connexions neuronales et entraîner notre mémoire vive. L’apprentissage de l’anglais est un vrai accélérateur de performance mentale.

Et puis, je vous confie un secret : parler anglais donne des ailes ! C’est comme si vous décolliez vers un autre monde et qu’une fois arrivé, vous avez la sensation d’en faire complètement partie. Une envie incontrôlable de parler avec tout le monde vous gagne, plus de barrières, plus de freins, juste la liberté de vous laisser porter au gré des conversations et contacts humains.

Alors résumons les raisons pour lesquelles vous devriez parler anglais en 2021 :

  • 1. L’anglais pour saisir une opportunité professionnelle

Beaucoup de secteurs tels-que le commerce, la communication, le tourisme, les technologies, les sciences, la santé, médecines alternatives, bien-être physique, émotionnel et spirituel, le sport, le journalisme, la culture, les métiers de coaching, conférenciers, enseignants, orateurs, les métiers d’art, de bouche et tout ce qui touche au développement à l’international. De nombreuses entreprises voient leur chiffre d’affaire croître de manière significative en s’ouvrant aux marchés internationaux et n’oublions pas que le savoir faire français est très prisé à l’étranger.

  • 2. L’anglais pour voyager en autonomie à l’étranger

Être à l’aise en anglais permet d’optimiser son séjour, de sortir du cadre « touristique habituel », et facilite grandement les déplacements et les rencontres. Les échanges avec les locaux sont facilités et les liens se créent. Vos demandes et questionnements seront également mieux pris en considération. Vous êtes “entendu”. On ne peut imaginer ce qui peut se produire lorsque l’on parvient à communiquer dans la langue de son interlocuteur. Et votre compétence sera grandement appréciée à l’étranger, voire même à l’inverse dans votre propre pays en communiquant avec les touristes de passage ou ceux qui viennent y travailler ou s’installer. L’anglais devient un vrai accélérateur d’opportunités !

  • 3. L’anglais pour suivre des formations en ligne

Depuis ces dernières années et surtout depuis la crise sanitaire, les ventes de formations  en ligne sont montées en flèche et les apprenants sont de plus en plus demandeurs. Gain de temps, autonomie, facilité d’apprentissage, et surtout, internet offre la possibilité de choisir des formations d’experts internationaux auxquels on n’aurait pas accès autrement. Pouvoir choisir une formation à distance en anglais en provenance de coaches, conférenciers, enseignants, dans nombre de domaines est une voie de développement personnel et professionnel de grande valeur. Être dans la capacité de les comprendre et capter toute la dimension de leur présentation est un réel atout aujourd’hui. L’aisance, c’est la croissance !

  • 4. L’anglais pour vous expatrier

La question est très souvent posée et beaucoup de personnes que je croise lors de mes voyages se rendent compte, souvent trop tard, qu’être déjà baigné dans la langue anglaise avant le départ est un gagne-temps pour prendre ses repères et un avantage pour s’intégrer rapidement. Cela montre aussi que vous faites l’effort pour vous adapter et faciliter la communication avec les autochtones, que vous avez envie de les connaître et de partager des choses avec eux. Et puis, c’est aussi une question de « politesse et de respect » dirais-je. Arriver, avec les bases pour communiquer déjà en place, et l’oreille éduquée à la mélodie de la langue, me paraît essentiel. La voie est déjà ouverte ! Avoir confiance en soi est la règle d’or pour parler et la confiance se gagne en étant préparé en amont. Vous vous sentirez opérationnel dès en arrivant et c’est un confort non négligeable à prendre en considération.

  • 5. L’anglais pour générer des clients anglophones

Evidemment, le professionnel qui s’adapte et propose un accueil en anglais à ses clients, mise sur une fidélisation et l’effet « boule de neige ». Les anglophones se sentent de suite mis en confiance lorsque l’échange se fait en anglais. Ils sont rassurés et ravis de pouvoir se sentir plus à l’aise face à leur interlocuteur. De fait, s’ils sont satisfaits, ils n’hésiteront pas à parler de vous et échanger vos coordonnées avec leurs amis. Le bouche à oreille va bon train au sein de leur communauté. Les anglophones expatriés recherchent avant tout la facilité d’accès aux professionnels. Un accueil dans leur langue arrive en 1er sur la liste de leurs préférences !

  • 6. L’anglais pour booster votre mémoire

Eh oui, c’est une réalité. L’apprentissage de l’anglais, ou d’une langue étrangère, fait partie des exercices très efficaces pour booster la mémoire, dès lors que l’apprentissage soit fait en respectant quelques règles.  Les séquences d’écoute, visualisation, répétition, régularité,  contribuent à développer de nouvelles connexions neuronales. Cette stimulation cérébrale vient renforcer les fonctions cognitives de votre cerveau et notamment votre mémoire. Et la bonne nouvelle est que ces connexions peuvent se développer à tout âge ! Plus vous sollicitez votre cerveau avec une activité régulière stimulante et inhabituelle, plus vous boostez votre mémoire. Et pour peu que vous vous entraîniez avec le casque Forbrain, que j’affectionne tout particulièrement au regard des résultats obtenus, l’effet sera décuplé.

  • 7. L’anglais pour tisser des liens familiaux et amicaux

C’est l’occasion de vous lancer. Voici le moment idéal pour démarrer votre projet linguistique, à votre rythme et dans le plaisir. Votre fille se marie avec un anglais ? Voire un étranger d’origine russe, portugaise, allemande ou autre nationalité ? C’est une raison suffisamment motivante pour vous décider à apprendre l’anglais. Si par exemple vous ne parlez pas allemand, l’allemand, lui, saura converser avec vous en anglais. Eh oui, on le sait, les allemands sont doués en langues et notamment en anglais ! Alors profitez-en pour redorer le blason des français et lancez-vous ! Vous allez vous rendre compte à quel point il est facile de créer du lien lorsque l’on parle une langue commune et surtout, vous allez adorer ! Vous vous sentirez intégré(e), et les échanges uniront les familles. Ne tardez pas, vous avez tout à y gagner !

  • 8. L’anglais pour le plaisir de parler, chanter, s’amuser

L’anglais est somme toute une langue relativement facile à apprendre. Et elle est plutôt agréable à entendre, mélodieuse et rythmée. D’ailleurs, les chansons se prêtent bien à la langue anglaise et les enchaînements sont fluides. Autant l’anglais paraît souvent rébarbatif et peu engageant à l’école, autant il peut être fun et plaisant de s’y remettre pour d’autres raisons que pour les notes sur le bulletin scolaire ! Une façon aussi de vous épanouir et de réaliser un nouveau challenge personnel. L’une de vos prochaines résolutions pour la nouvelle année peut-être ?

  • 9. L’anglais pour surfer sur internet

Quelle satisfaction que de pouvoir accéder à de multiples données (articles, infos, vidéos, films, documentaires, conférences, débats…) et se régaler de toutes ces sources qui vous intéressent. Et évidemment, lorsqu’on maîtrise la langue anglaise ou au moins que l’on ait des connaissances de base, le panel d’accès aux contenus s’élargit déjà grandement. N’oublions pas que l’anglais est une langue de communication internationale. D’après le British Council, près de 2 milliards de personnes apprennent l’anglais en 2020. Sur Internet, 80 % des données existantes sont en langue anglaise, ainsi que le sont une grande majorité des publications scientifiques (95 %). Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

Les langues les plus utilisées sur le réseau Internet

Sources :

Alors, que dire si ce n’est : Qu’attendez-vous pour prendre vous aussi votre place dans ce monde anglophone ? Que ce soit par nécessité, pour développer votre entreprise, votre activité, pour vous nourrir de contenus en ligne, pour voyager, changer de vie, pour vous rapprocher de vos familles étrangères, pour saisir des opportunités ou tout simplement pour le fun ?  Il n’y a qu’un pas à franchir et choisir la formule d’apprentissage qui vous convient le mieux. L’embarras du choix est bien là. Laissez-vous guider par intuition et votre inspiration, et relevez le défi ! Vous vous rendrez vite compte qu’apprendre l’anglais est FUN et peut vous ouvrir une large fenêtre sur le monde !

Corinne Picarda